Espace Médias

Mon guide

Actualités

  • Partager

Siemens investit 100 M€ à Tanger dans les éoliennes
Paru le  12/03/2016 - Général

Un protocole d’accord pour la construction au Maroc d’un site de production de pâles pour éoliennes terrestres a été signé ce mercredi par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy, le Ministre de l’Energie, des Mines, de l’eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, et le CEO de Siemens Wind Power and Renewables, Markus Tacke.

Ce projet majeur, d’un investissement total de 100 millions d’euros, permettra la création de près de 1 200 emplois directs et indirects. La construction de l'usine devrait débuter dès le printemps 2016, avec une entrée en exploitation prévue pour le printemps 2017.

La future unité de Siemens à Tanger dont la production sera orientée en majeure partie vers l’export produira dans un premier temps des pâles de 63 mètres de long en composite, des pièces parmi les plus volumineuses produites actuellement dans le monde avec ce matériau.

"Nous investissons là où les débouchés nous paraissent les plus prometteurs", a commenté Markus Tacke, Directeur Général de la division Wind Power and Renewables de Siemens. "Le Maroc est idéalement situé pour approvisionner les marchés en pleine croissance de l’éolien terrestre en Afrique du Nord, au Moyen Orient et en Europe. L’économie est solide, le climat politique stable, et le Maroc possède une main-d’œuvre jeune, qualifiée et motivée. Tous ces facteurs font de Tanger un site de choix pour la construction de cette usine ultra moderne".

L’unité de production devrait s'étendre sur une superficie de 37 500 mètres carrés – l'équivalent de près de cinq terrains de football – sur la zone industrielle de Tanger Automotive City, à 35 kilomètres environ du port de Tanger-Med.

Siemens compte déjà à son actif plusieurs projets importants dans le domaine des énergies renouvelables au Maroc, tel que le parc éolien de Tarfaya, d'une capacité de 300 mégawatts, ainsi que le parc Haouma de 50 mégawatts réalisés avec le partenaire marocain Nareva. 

 Source : Infomédiaire