Espace Médias

Mon guide

Actualités

  • Partager

Un autre équipementier automobile débarque à Kénitra
Paru le  27/02/2018 - Général

La déferlante chinoise sur le secteur automobile marocain se poursuit.
 
En effet, après le géant BYD de la voiture électrique qui s’apprête à construire trois usines près de Tanger, le spécialiste des pièces automatisées International Services Industrie ou encore le fabricant des boîtes de vitesses Chongqing Regal Automotive Parts qui vient à peine de créer une filiale à Atlantic Free Zone à Kénitra, c’est au tour de Nanjing Aotecar New Energy Technology (NANET) de jeter son dévolu sur cette même zone franche pour accompagner le lancement de l’usine de PSA à la capitale du Gharb.
 
Aussi, cet équipementier spécialisé dans les composantes des systèmes de refroidissement et pour automobiles, vient de créer Aotecar Morocco New Energy Technonology Co, une filiale à 100% qui a pour objectif de monter une usine de fabrication de compresseurs pour climatiseurs. Avec un capital de démarrage de 10 millions de DH, cette première entité en Afrique du groupe NANET envisage d’investir à moyen terme plus de 110 millions de DH avec un plan de recrutement de plus de 50 salariés dans un premier temps. Outre Peugeot qui motive, aujourd’hui, l’arrivée à Kénitra de la plupart des équipementiers automobiles qui y ont déjà posé leur baluchon ou s’apprêtent à le faire, Aotecar Morocco envisage de « recruter » au sein du cluster automobile marocain d’autres grosses pointures dont son compatriote BYD (en cours d’implantation à la Cité Mohammed VI Tanger Tech) et qui figure parmi ses principaux clients à l’échelle mondiale.
 
Rappelons que le groupe NANET basée à Nanjing (capitale de la province de Jiangsu, à l’ouest de la Chine) n’a été créé qu’en 2000. En moins de 20 ans d’existence, cet équipementier est devenu un des principaux acteurs mondiaux des systèmes de refroidissement avec à fin 2017, un chiffre d’affaires consolidé de plus de 9 milliards de DH, un effectif mondial de plus de 7 000 salariés et une capitalisation boursière de plus de 16 milliards de DH.
 
Source : Challenge.ma