Pourquoi le Maroc

Mon guide

Des infrastructures aux standards internationaux

  • Ajouter
  • Partager

1er pays en Afrique en 2018 pour la qualité des infrastructures selon Global Competitiveness Report et 17ème au niveau mondial en 2018 pour l’index de connectivite maritime selon la CNUCED.

Depuis plus d'une décennie, le Maroc a lancé  des projets de grande envergure visant à élever ses infrastructures aux standards internationaux.

Le port Tanger-Méditerranée :

Tanger Med est un hub logistique mondial, situé sur le Détroit de Gibraltar et connecté à 186 ports mondiaux, offrant des capacités de traitement pour 9 millions de conteneurs, 7 millions de passagers, 700 000 camions et 1 million de véhicules. Tanger Med constitue une plateforme industrielle pour plus de 900 entreprises qui représentent un volume d’affaires annuel de 7 300 MEUR dans différents secteurs tel que l’automobile, l’aéronautique, la logistique, le textile et le commerce. (source TMSA).
 
Cette plateforme est venue compléter un réseau portuaire déjà composé de 40 ports dont 13 consacrés au commerce extérieur.
 
Téléchargez la stratégie portuaire nationale à l'horizon 2030 (Source : Ministère de l'équipement et des transports)
 
Le réseau autoroutier :
 
Le réseau routier assure 90% des déplacements des personnes et 75% du transport de marchandises.
 
La longueur totale du réseau routier classé est de 57 334 km, dont 43 318 km revêtu, soit 75% de la longueur du réseau classé.
 
Le réseau routier est réparti comme suit :
 
  • Routes Nationales : 15.782 km.
  • Routes Régionales : 11.157 km.
  • Routes Provinciales : 30.395 km.
 
Ce réseau comprend un linéaire de 1800 km d’autoroutes et 1093 km de voie express. Le réseau autoroutier est prévu pour passer de 1.800 km à 3.000 km en 2030.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Source : Ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique
 
Aéroports 
 
  • Grâce à une politique d’Open Sky, les 17 aéroports du Maroc (première plateforme aéroportuaire  de la région) sont desservis par une multitude de compagnies internationales et sont reliés aux principales capitales économiques et plateformes d’affaires mondiales.
     
  • Un vaste réseau national de Zones d'Activités Economiques (Plateformes Industrielles Intégrées, zones franches, agropoles, clusters...)
    plus d'informations, consultez le site web : http://www.zonesindustrielles.ma
  • Une infrastructure télécommunications aux normes internationales: Avec trois opérateurs globaux (fixe, mobile, internet et data), le secteur des télécommunications au Maroc enregistre chaque année une activité intense et soutenue.

 

Réseau téléphonie mobile :

  • Près de 45 millions d’abonnés
  • 53,62 milliards de minutes consommées en 2018

 

Réseau téléphonie fixe :

  • 2,2 millions d’abonnés
  • Trafic sortant a atteint 2,48milliards de minutes

 

Internet

  • Près de 23 millions d’abonnés Interne
  • Plus de 9 lignes Internet sur 10 sont de type mobile
  • 1.508 GB/s de bande passante Internet internationale

 

Adresses IP

  • Le Maroc détient 10% des plages d’adresses IPv4 allouées au niveau de l’Afrique et l'Océan Indien, et est le 3ème plus grand utilisateur des adresses IPv4 en Afrique. (source ANRT)

 

Transport ferroviaire 

Le Maroc a œuvré pour la restructuration et la modernisation du secteur ferroviaire et l’élargissement du réseau et exploite actuellement un réseau de 2109 km de lignes ferroviaires, dont 639 km à deux sens et 1287 km de lignes à propulsion électrique. La vitesse sur ces lignes atteint les 160 km/h.

Ces lignes permettent le raccordement entre le sud (Marrakech) et l'est (Oujda) avec le reste du réseau national à Tanger, Safi, Oued Zem, El jadida et Bouarfa.

 
Le patrimoine ferroviaire marocain est constitué de :
 
  • Réseau classique :

 

 

 

 

 

 

 

  • Ligne à Grande Vitesse (LGV) 

 

La première ligne LGV concerne l’axe Tanger-Casablanca avec 200 km en site propre entre Tanger et Kénitra. Cette ligne a été reliée au réseau ferroviaire existant entre Kenitra et Casablanca qui a été aménagé pour satisfaire les conditions d’exploitation du Train à grange vitesse. 
Le TGV parcourt   le premier tronçon Tanger-Kenitra long de 200 km en 47 minutes et continue jusqu'à Casablanca (150 km restantes) en 1h 10 minutes soit une durée totale du trajet Tanger-Casablanca d’environ 2 heures.
 
(Source : Ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique)