Opportunités d'investissement

Mon guide

Energie Eolienne

  • Partager

Présentation du secteur

Dans le cadre de sa stratégie énergétique, le Maroc s’engage dans un vaste programme éolien, pour accompagner le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique dans le pays. Le Projet Marocain Intégré de l'Energie Eolienne, s’étalant sur une période de 10 ans pour un investissement total estimé à 31,5 milliards de dirhams, permettra au pays de porter la puissance électrique installée, d’origine éolienne, de 280 MW en 2010 à 2000 MW à l’horizon 2020.

Le développement de 1720 MW de nouveaux parcs éoliens à l'horizon 2020 est prévu dans le cadre du projet éolien :

  • 720 MW en cours de développement à Tarfaya (300 MW), Akhfenir (200 MW), Bab El Oued (50 MW), Haouma (50 MW) et Jbel Khalladi (120 MW)
  • 1 000 MW prévus sur 5 nouveaux sites choisis pour leur grand potentiel: Tanger 2 (150 MW), Koudia El Baida à Tétouan (300 MW), Taza (150 MW), Tiskrad à Laayoune (300 MW) et Boujdour (100 MW).
     

Les objectifs du programme éolien sont:

  • Augmenter la part de l’énergie éolienne dans la capacité électrique totale à 14% à l’horizon 2020
  • Atteindre une capacité de prod-uction à partir de l’énergie éolienne de 2 GW et une capacité de production annuelle de 6600 GWh, correspondant à 26% de la production électrique actuelle
  • Economiser en combustibles 1,5 million de tonnes équivalent pétrole annuellement, soit 750 millions de dollars US, et éviter l'émission de 5,6 millions de tonnes de CO2 par an.
     

Offre Maroc

Des atouts réels:

  • Potentiel considérable en énergie éolienne estimé à 25000 MW (voir carte des vents)
  • Une position stratégique au cœur d’un carrefour énergétique (connexion au réseau électrique espagnol)
     

Cadre réglementaire:

La Loi sur les Energies Renouvelables (n°13-09)  vise la promotion de la production d’énergie à partir de sources renouvelables, de sa commercialisation et de son exportation par des entités publiques ou privées. Elle a introduit également l’assujettissement des installations de production d’énergie à partir de sources renouvelables à un régime d’autorisation préalable si leur puissance est égale ou supérieure à 2 MW ou de déclaration préalable pour les exploitations dont la puissance est comprise entre 20 KW et 2 MW. Enfin, elle prévoit le droit, pour un exploitant, de produire de l’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables pour le compte d’un consommateur ou un groupement de consommateurs raccordés au réseau électrique national de moyenne tension (MT), haute tension (HT) et très haute tension (THT), dans le cadre d’une convention par laquelle ceux-ci s’engagent à enlever et à consommer l’électricité ainsi produite exclusivement pour leur usage propre.


Financement :

Pour accompagner le plan national de développement des énergies renouvelables, une société d'investissement énergétique pour le développement des énergies renouvelables (SIE) a été créée spécialement à cet effet et dotée d'un capital d'un milliard de dirhams.

Cette stratégie bénéficie également des ressources mobilisées dans le cadre du Fonds de Développement Energétique d’un montant équivalent à 1 milliard de dollars provenant des dons du Royaume d’Arabie Saoudite (500 M$ US), des Emirats Arabes Unis (300 M$ US) et de la contribution du Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social (200 M$ US).



Formation:

  • Création de filières spécialisées en énergie éolienne au sein des grandes Ecoles d’Ingénieurs et des Universités
  • Formation de techniciens en énergie éolienne par les Instituts de Formation Professionnelle
  • Conclusion de partenariats Industrie - Grandes Ecoles - Universités- Instituts spécialises en matière de R&D
     

Intervenants

Autres secteurs en expansion

Afficher : 0 à 0 sur 0